Si nous ne faisons rien pour réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre, les vagues de chaleur seront plus nombreuses, plus longues et plus intenses en France métropolitaine.

Une grande partie du territoire connaîtra de très longues sécheresses et l'humidité moyenne des sols correspondra aux extrêmes secs actuels. Le nombre de jours de canicules augmentera, notamment dans les grands centres urbains.